BILLARD CLUB DE NIVELLES



   HISTORIQUE DU CLUB - DANS LA PRESSE


ACCUEIL HISTORIQUE RÈGLEMENT MEMBRES COMITÉ  ET A.G.
CALENDRIER RÉSULTATS DERNIÈRE  MINUTE !
LA VIE DU CLUB INFOS  UTILES TECHNIQUE PETITES  ANNONCES PASSIONNÉS  ? LIENS  DIVERS


En 2016, notre vénérable membre (et doyen !) du club, Willy MANQUOY, a bien voulu nous retracer la petite histoire du club.

Dans les années 50 et même avant, plusieurs cafés possédaient un billard français.

Il y en avait au café du cinéma LE PHARE, rue de Namur ; au café CHEZ FREDDY,  place Emile Delalieux, dont le patron, excellent joueur, faisait partie du club L’AIGLON à Bruxelles.

Le club de Nivelles a pris son départ au café LE PHARE, mais sans comité, simplement entre amis.

De très bons joueurs en faisaient partie :

- M. Delcambe, du magasin de chaussures face au Phare,

- M. Adrien, d’un magasin de chaussures également, place Emile Delalieux.

- etc.

Le nombre de joueurs devint important  et il fut décidé de trouver un local qui permettrait d’y installer deux billards.

Le café LE PERROQUET, place Gabrielle Petit, accepta que l’on installât dans un premier temps un seul billard. Quelques transformations permirent bientôt la présence d’un second billard.

Ce café était fort fréquenté et abritait également un club de bouloir dans une grande salle annexe.

Le comité était dirigé par Jean LARSILLE, l’horloger de la rue de Saintes. Parmi les membres, il y avait entre autres  Léon MOSSELMAN, électricien, rue de Namur et Henry DECOSTER, du magasin de torréfaction de la rue de Namur également.

M. WARGNIES, qui voulait un grand billard, ouvrit un club dans un établissement à la Gare de l’Est, mais sans aucun succès, il disparu rapidement.

 l’époque au PERROQUET, jouaient Charles LOUSK,  Philippe LIBERT, Daniel HARDY (déjà très doué). (d’autres noms?)

Le club a ensuite quitté le PERROQUET et s’est installé successivement à différents endroits : le  café des 4 COLONNES, le café restaurant de la SALLE DES SPORTS,  le café de l’UNION (où l’on se souvient encore d’une démonstration extraordinaire de billard artistique par Antoine BORIS), et enfin dans une salle de l’école de la rue Seutin où il est resté un certain temps.

 la vente de ce bâtiment, la Ville nous proposa une salle dans l’ancienne Gare du Nord qui avait abrité le Service des Douanes… où nous pratiquons maintenant notre sport préféré.


Article de la presse régionale à l'occasion d'une finale du championnat de Belgique en février 2017


article1 - 2017


article 2 - 2017




Billard Club de Nivelles


La saison de billard 2015-2016 reprend dans ce club aclot installé sur le site de l'ancienne gare de Nivelles-Nord, 15 avenue Albert et Elisabeth 1400 Nivelles.

On y pratique depuis plus de 50 ans le billard français (appelé également billard carambole), la discipline la plus pure dans laquelle les Belges se sont illustrés et s'illustrent encore de nombreux champions du monde trop souvent méconnus : Raymond Ceulemans, Frédéric Caudron, Eddy Merckx...

Le billard s'adresse à tout le monde et convient particulièrement aux seniors. Doté de 4 tables de jeu, le club occupe un vaste local situé au centre de l'immense parking au pied de l'Enfant-Jésus. L'ambiance y est très conviviale et les débutant(e)s bénéficient de conditions spéciales et d'un coaching gratuit. Renseignements au 04.89.39.19.29  ou
0475.841.206  et sur le site www.billardnivelles.be


















billard-divise-majorite

NIVELLES - Le conseiller Willy Manquoy (MR, majorité) s'est quelque peu énervé, au dernier conseil communal, contre l'échevin de la Jeunesse Simon Najm (cdH). Tout est venu de l'interpellation de Maurice Dehu (PS, opposition) sur l'avenir du Billard Club Nivellois, basé avenue Albert et Élisabeth et fondé en 1958 par... Willy Manquoy.
Il est question que le local soit repris afin d'y installer une future maison des jeunes. «Certes un local est important pour les jeunes. Mais pourquoi mettre le club de billard à la porte?» a demandé Maurice Dehu. Réponse de Simon Najm : «On a rencontré les responsables du club il y a trois semaines. Le local est intéressant car il est situé à côté d'Infor Jeunes. On a convenu que chacun allait de son côté chercher un site possible et qu'on se reverrait. Il faut dire qu'il n'y a plus beaucoup de Nivellois dans ce club, qui devrait s'ouvrir, organiser des initiations pour les jeunes. Il faut bien étudier si l'emplacement est propice pour une maison des jeunes. Sera-ce toléré par les riverains ? Et le conseil des jeunes doit aussi en décider...» Willy Manquoy est alors intervenu : «C'est vrai, au départ, on était tous Nivellois dans le club. Depuis cette époque, tout le monde est mort et je ne fais même plus partie du comité. Mais ce que je n'accepte pas, c'est qu'on dise qu'on va mettre des jeunes à la place des vieux ! C'est inadmissible!» Et de suggérer plutôt que la future maison des jeunes s'installe sur le site de l'ancienne école de Thines.






Images du passé (1998) fournies par Jacques BOUCQUEAU



Inauguration de la salle de billard avec le président de l’époque Jacques Redant et Philippe Libert




Michel Ramet Directeur Sportif (décédé) Camile Gillian Directeur sportif Régional (décédé) Willy Manquoy, échevin et Roger Monseur.






Discours d'inauguration par le Mayeur Maurice Dehu , Roger Monseur et Jacques Romain










Finale Nationale avec Libert Philippe, gilet bleu, à gauche.






Philippe Déom et son épouse Nicole




Jacques  BOUCQUEAU et Philippe DEOM



Haut de page  



Réalisé avec

logo